• Print
  • Decrease text size
  • Reset text size
  • Larger text size
13/09/2017

Enjeux du secteur de la BFI : Conformité et Innovation

EMIR, Dodd-Frank, Volcker, MiFID 2, BCBS 239, Bâle IV, IFRS 9… malgré la lourdeur réglementaire qui ne cesse de s’accroitre, les Banques de Financement et d’Investissement (BFI) européennes continuent de proposer des services à haute valeur ajoutée à leurs clients. Cependant, elles peinent à augmenter leur rentabilité dans un environnement de taux d’intérêts faibles et de hausse constante des coûts de mise en conformité réglementaire accentués également par les enjeux de gestion et de mise à jour de la qualité des données client dans le cadre des processus KYC[1] et de LCB-FT[2].

Panorama des principaux enjeux de la BFI

Malgré de lourds investissements ces cinq dernières années, les processus actuels, manuels ou automatisés, ne sont plus suffisamment flexibles et/ou efficaces pour répondre aux dynamiques évolutives des besoins réglementaires ainsi qu’au changement rapide des données client auxquelles elles ont actuellement accès.

Ainsi, la maîtrise des coûts et la gestion de la qualité de ces données réglementaires dans les outils informatiques existants restent encore un enjeu majeur pour les BFI qui doivent gagner en flexibilité et en réactivité dans ce domaine.

Panorama des principaux enjeux de la BFI

Risques politiques (administration US, Brexit)  Impacts au niveau du modèle opérationnel  Revue de l’agenda réglementaire Perte du passeport européen  Coût du risque & des ressources Contraintes de capital & de liquidité RWA  Environnement Taux d’intérêts faibles  Onboarding client LCB-FT / KYC Changements commerciaux Plateformes électroniques Perte d’intérêts selon les actifs  (dérivés de crédit & matières premières)  Technologies  Distributed ledgers Nouveaux algorithmes Big data  General data protection regulation  Shadow Banking FinTech Technologies Regtech Nouveaux produits réduction des coûts restructuration IT automatisation des process STP Principaux enjeux de la BFI Volcker MIFID II EMIR conformité BCBC 239 FATCA CRS

Les RegTech, au cœur de l’innovation du secteur de la BFI ?

Le développement rapide des innovations technologiques (big data, distributed ledger technology / blockchain, machine learning, etc.) sur lesquelles se basent les RegTech peut apporter des réponses efficaces à l’ensemble de ces défis à condition de capitaliser sur les projets de rationalisation et d’optimisation des outils informatiques déjà initiés.

Considérées de prime abord comme des concurrentes, les RegTech sont nombreuses à avoir revu leur modèle en se positionnant en tant que fournisseurs de solutions intégrées et adaptées au secteur de la BFI, en raison de barrières à l’entrée jugées trop importantes sur le marché européen. Ces nouveaux acteurs, qui ont surtout émergé ces cinq dernières années, proposent des services spécialisés et/ou « clés en main » dans les domaines suivants : production de reporting réglementaires, cyber-sécurité, lutte anti-fraude, gestion du risque, etc.

Le recours au machine learning (champ d'étude de l’intelligence artificielle qui donne aux ordinateurs la capacité d'apprendre sans être explicitement programmés) permettrait également aux BFI d’externaliser ou d’optimiser certaines fonctions telles que le traitement des KYC ou la surveillance des abus de marché dans le cadre de la réglementation MAD/MAR II. Le traitement des enjeux réglementaires serait profondément transformé puisqu’elles seraient capables de traiter et d’analyser une quantité de données plus importante qu’un être humain avec une marge d’erreur plus faible.

Par ailleurs, la livraison de solutions en continu contribuerait également à revoir en profondeur les méthodologies internes de gestion de projet et à limiter le temps de travail en faisant travailler de manière rapprochée les lignes métiers, les fonctions supports et les départements IT.

Les BFI à l’épreuve d’un contexte politique instable

Bien que ces innovations financières soient encore peu implémentées et leur retour sur investissement mal connu à ce jour, elles promettent d’offrir une réponse alternative et une transition stratégique à de nombreux défis réglementaires et d’organisation permettant notamment aux BFI de ne pas délaisser leur programme de maîtrise de coûts.

Il ne faut cependant pas oublier que les BFI basées à Londres évoluent également dans un contexte politique instable, marqué par le déclenchement du Brexit[3] suite à la mise en œuvre de l’article 50 du traité de Lisbonne par le Royaume-Uni le 29 mars 2017. Elles sont progressivement passées d’une phase d’incertitude à une réalité qui durera deux ans et qui pourra notamment remettre en question certains de leurs plans de transformation en cours ainsi que leurs « business model » (en cas de perte du passeport européen).

Sia Partners

Notes & Références

[1] Know Your Customer

[2] Lutte contre le Blanchiment d’argent et le Financement du Terrorisme

[3] Sortie du Royaume-Uni de l’Union Européenne

 

0 commentaire
Poster un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
Image CAPTCHA
Saisissez les caractères affichés dans l'image.
Back to Top