• Print
  • Decrease text size
  • Reset text size
  • Larger text size
08/03/2016

Les Multi Family Office bancaires : des Family Offices indépendants ?

La population des clients privés également appelés HNWI[1] n’a cessé de progresser jusqu’à fin 2007, à un taux de croissance de 7,2 % par an, avant de subir une baisse brutale de 14,9 % fin 2008. Dans ce contexte de crise économique mondiale, les investisseurs en perte de confiance développent des besoins de plus en plus complexes. Parallèlement, la concurrence s’accroît dans le secteur de la banque privée. L’innovation devient alors un facteur essentiel de différenciation.

C’est dans ce contexte que naissent les multi family offices bancaires. D’une part, ces family offices adossés à une banque privée répondent à un besoin d’une clientèle fortunée de plus en plus exigeante. D’autre part, ce service est un moyen de différenciation par rapport aux autres banque privées, dans un contexte de concurrence croissante.

Ces family offices bancaires ont un lien capitalistique avec la banque à laquelle ils sont adossés ; ce lien conférant une marge supplémentaire à la banque. Mais la neutralité et l’objectivité du conseil d’un family office sont-elles réellement liées au contrôle capitalistique ?

Les Multi Family Office bancaires : des Family Offices indépendants ? types de family office single family office multi family office bancaire non bancaire créé et contrôlé par des familles disposant d'une fortune supérieur à 200 millions de dollars addossement à une banque neuflize OBC indépendance capitalistique agami MJ & CIE

Le Multi Family Office bancaire : des atouts certains…

Un family office adossé à une banque privée présente de nombreux avantages, parmi lesquels la notoriété de la banque à laquelle il est adossé. C’est le cas de Neuflize OBC family office, qui capitalise sur l’expérience et la légitimité historique du groupe néerlandais ABN Amro. Les family offices bancaires profitent également de l’expertise des autres métiers de la banque (fiscalistes, assurance-vie, produits structurés, etc.) ainsi que des outils institutionnels permettant de faire des analyses de portefeuille par exemple. Sans oublier l’actualité réglementaire et l’actualité financière qui sont également un avantage dont profitent ces family offices.

De son côté, une banque qui accueille un family office profite également de ce dernier pour acquérir et fidéliser de nouveaux clients. Le family office est effectivement un « hub », un apporteur d’affaire qui sert de relai pour les autres métiers de la banque.

…mais une véritable problématique d’indépendance

Pourquoi un family office bancaire ne privilégierait-il pas la banque à laquelle il est adossé lors d’une réponse à un appel d’offre pour une sélection de gérants d’actifs par exemple ? Indépendance, transparence, neutralité et objectivité sont les maîtres mots de ces family officers.

Pour faire face à cette problématique à laquelle les clients sont particulièrement attentifs, les family officers mettent très souvent en avant deux points clés :

  • Une tarification sous forme d’honoraires et non de rétrocessions de commissions accordées par les divers prestataires.  Une tarification 100% honoraires est effectivement un gage de transparence de la part des family officers ; ces derniers agiraient exclusivement dans l’intérêt du client.
  • Etre client de la banque n’est pas une condition nécessaire pour être client du family office bancaire. Ce deuxième point vient contrer l’idée selon laquelle le family officer pourrait favoriser la gestion maison.

Le family office de Meeschaert va encore plus loin : il ne propose pas du tout de gestion maison ; il ne fait appel à la gestion que dans le cadre de l’évaluation et de la sélection de gérants.

Les Multi Family Office bancaires : des Family Offices indépendants ? exemples de modes de facturation rotschild meeschaert family office intuitae mirabaud & cie MFO bancaire % actifs sous gestion honoraires seulement forfait horaire + % actifs sous gestion honoraires + frais de dépôts et /ou de gestion prélevés sur les actifs sous gestion

Un family office bancaire peut donc se revendiquer comme indépendant dès lors qu’il ne privilégie pas sa gestion maison tout en faisant preuve de loyauté vis-à-vis du client. Neutralité et contrôle capitalistique ne sont donc pas forcément liés, l’indépendance capitalistique ne garantissant pas l’objectivité et la transparence du family office notamment lorsque ce dernier se rémunère sous forme de rétrocessions.

Sia Partners

Notes & Références :

[1] HNWI : High Net Worth Individual, client fortuné disposant d’un patrimoine financier investissable (hors immobilier) a minima de 1 million d’euros. Ce ticket d’entrée peut varier selon la segmentation client de chaque établissement.

0 commentaire
Poster un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
Image CAPTCHA
Saisissez les caractères affichés dans l'image.
Back to Top