• Print
  • Decrease text size
  • Reset text size
  • Larger text size
19/10/2015

L’essor de la Supply Chain Finance, du reverse factoring à la Banque Payment Obligation (1/2)

Au cours des prochaines années, les experts[1] s’attendent à une accélération de la croissance des exportations de biens à l’international pour atteindre un rythme de 8% par an à l’horizon 2017-2020 contre seulement 1,5% par an sur la période 2012-2014. Cet essor du commerce mondial ainsi que l’internationalisation et la complexification croissantes des chaines d’approvisionnement de nombreux groupes qui disposent de fournisseurs aux quatre coins du monde, entraine un besoin accru au sein des entreprises de disposer de produits de Trade Finance leur permettant de financer et de sécuriser leurs exportations ou leurs importations à l’international.

Les entreprises disposent traditionnellement de deux grandes familles d’outils pour le règlement et la sécurisation de leurs transactions commerciales à l’étranger :

  • Les produits classiques et largement répandus de Trade Finance : les lettres de crédit et les remises documentaires
  • Les comptes ouverts

Les produits classiques plus lourds, plus procéduriers et relativement plus chers apportent une sécurité de paiement et de livraison que n’offrent pas les comptes ouverts moins chers et plus flexibles.

Depuis plusieurs années, les banques développent de nouveaux produits de financement de la chaine d’approvisionnement (dits « Supply Chain Finance »).  Ces produits et ces services plus adaptés aux besoins des clients et vendus à des prix plus bas conservent  les atouts des produits existants. Nous proposons d’étudier les deux produits de Supply Chain Finance les plus répandus :

  • L’affacturage inversé (Reverse Factoring) dans le présent article
  • Les Bank Payment Obligations (BPO) dans un second article à paraitre prochainement

Principe et  fonctionnement de l’affacturage inversé

L’affacturage inversé (« reverse factoring ») est un mode de financement des créances clients d’un fournisseur.

Contrairement à l’affacturage traditionnel dans lequel l’initiative de l’opération provient du fournisseur lui-même qui souhaite céder ses propres créances clients, l’affacturage inversé est à l’initiative du client qui souhaite que ses fournisseurs puissent céder leurs créances clients à un meilleur taux qu’ils ne pourraient obtenir directement.

Le client, généralement une grande firme disposant d’une bonne note de crédit, sélectionne des factures d’un fournisseur qu’il souhaite affacturer. Le fournisseur approuve ensuite celles qui seront effectivement cédées à l’affactureur.

Schéma 1 : Fonctionnement d’une opération de Reverse Factoring

Schéma 1 : Fonctionnement d’une opération de Reverse Factoring client livraison du bien fournisseur envoi de la facture facture proposées pour du RF plateforme de SCF demande de RF Réglement facture à échéance Paiement immédiat de la facture Reverse factoring affactureur

 

L’affacturage inversé n’est pas un concept nouveau mais son usage s’est fortement répandu grâce au développement technologique, à la dématérialisation des factures et aux changements réglementaires.

Avantages de l’affacturage inversé

Il s’agit d’un outil puissant pour améliorer les relations entre une grande entreprise cliente et ses fournisseurs :

  • Le point de vue du client :
    L’affacturage inversé est un argument fort que le client peut proposer lors des négociations commerciales. Ce produit lui permet aussi :
    • de consolider sur le long terme ses relations avec son réseau de fournisseurs et notamment avec ses fournisseurs jugés stratégiques
    •  d’optimiser ses cash flows en augmentant leur Days Payable Outstanding (DPO) grâce au report du règlement des factures
    • de bénéficier d’une commission de l’affactureur en tant qu’apporteur d’affaire
  • Le point de vue du fournisseur :
    • Le fournisseur tire parti de la meilleure note de crédit de son client pour bénéficier d’un taux de déduction de ses créances affacturées plus bas. Le règlement de ses factures étant avancé, il optimise ses cash flows en diminuant son Days Sales Outstanding (DSO). La responsabilité d’un défaut de paiement de facture est transférée à son client.
  • Le point de vue de l’affactureur :
    En plus d’être rétribué du montant du taux de déduction de la créance, l’affactureur développe une relation de long terme avec les parties prenantes car il apporte une solution avantageuse aussi bien pour les fournisseurs que pour les clients. De plus, traiter avec une seule grande entreprise cliente plutôt qu’avec une multitude de fournisseurs simplifie ses processus.

Impacts sur les banques

La mise en place de solutions de Reverse Factoring impacte notamment le Front Office, les départements des Opérations,  des Risques et de l’Informatique des banques en termes :

  • D’adaptation de leur offre : proposition d’un nouveau produit à leurs clients, formation de leur front office, nouveaux processus de vente
  • De gestion des risques : intégration aux modèles de gestion des risques
  • De systèmes d’information : mise à disposition de leurs clients d’une plateforme pour réaliser les transactions et d’outils de sécurisation des opérations qui respectent les normes relatives à l’encryptage des informations sensibles transmises

L’affacturage inversé, produit de financement de la chaine d’approvisionnement basé sur les factures, apporte ainsi une solution de financement avantageuse mais qui intervient relativement tard dans la transaction commerciale entre les parties prenantes. Pour répondre à un besoin plus en amont dans le cycle de l’opération, les banques proposent également  d’autres produits comme la Bank Payment Obligation (BPO) qui est basée sur les bons de commande. Cette dernière permet d’apporter une solution à la fois sûre et flexible et fera l’objet d’un second article à paraitre prochainement.

Schéma 2 : Une offre plus en amont du cycle de l’opération

Schéma 2 : Une offre plus en amont du cycle de l’opération commande productin du bien libraison envoi de la facture paiement documents attenantrs exemples de produits de supply chain finance bon de commande documents de production documents de transport facture preuve du paiement bank payment obligation reverse factoring

Sia Partners

Notes & Références:

[1] HSBC Global Connections Forecast Reports

0 commentaire
Poster un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
Image CAPTCHA
Saisissez les caractères affichés dans l'image.
Back to Top